Séance du 14 septembre 2018

A la différence du bruit, la musique est un assemblage de sons choisis et maîtrisés dans leur hauteur, leur durée, leur intensité et leur timbre. 

 

La hauteur des sons est symbolisée par les notes; nous les appelons do - ré - mi - fa - sol - la - si

A chaque son correspond une note, et la lecture des notes sur la portée donne la mélodie.

La portée est constituée de cinq lignes et quatre interlignes et on y trouve :

  • La clé de lecture
  • L’armure
  • Le chiffrage de mesure
  • Les figures de notes
  • Les figures de silences
  • Les nuances
La clé est un signe graphique obligatoirement placé au début de chaque portée pour indiquer la hauteur des notes associées à chaque ligne.
 

Une altération est un symbole chargé d'indiquer la modification de hauteur d’une note :

  • Le dièse permet de rehausser la note d’un demi-ton.
  • Le bémol permet d'abaisser la note d’un demi-ton.
  • Le bécarre annule toute altération.

Grâce aux altérations, nous pouvons jouer les 12 notes qui composent la gamme chromatique.

L’armure ou armature est l’ensemble des altérations placé à côté de la clé, en début de chaque portée. Les altérations qui y figurent s’appliquent tout au long de la partition, sauf si des bécarres interviennent

Le chiffrage de mesure figure au début de tout morceau. Le chiffre du haut indique le nombre de temps par mesure; le chiffre du bas, l'unité de valeur de chaque temps exprimée par rapport à la ronde. Les mesures permettent de structurer le discours musical et les mélodies. Elles sont séparées par des barres de mesure.

La durée des sons sera transcrite à l'aide des symboles de rythme : ce sont les valeurs de notes et de silences

Voici le rapport entre les valeurs de notes (et les valeurs de silence correspondantes!)

Les nuances sont des indications sur l’intensité sonore désirée. On utilise des termes italiens pour les désigner :


Appel

Email